Électro-érosion à fil

À propos du processus d’électro-érosion à fil

“L’usinage par électro-érosion”, ou EDM (Electrical Discharge Machining) en abrégé, désigne un procédé de fabrication thermique et ablatif de matériaux conducteurs. Le processus, connu sous le nom d’usinage par électro-érosion, est basé sur des décharges électriques – les étincelles – entre l’outil et la pièce. L’érosion par étincelles se divise en électro-érosion à fil, dans laquelle un fil forme l’outil, en érosion par enfoncement, dans laquelle une électrode est enfoncée dans la pièce, et en forage par électro-érosion. Dans ces trois processus, la matière retirée est fondue ou vaporisée. Dans le flux du diélectrique, les résidus de matière sont chassés de la pièce.

Les spécialités de l’électro-érosion à fil

  • Précision dimensionnelle et de forme élevée dans la gamme des µ
  • Des largeurs de coupe extrêmement réduites
  • Traitement de tous les matériaux conducteurs
  •  Usinage de matériaux extrêmement durs tels que l’acier trempé, le titane ou le métal dur (carbure)
  • Structures de surface à rugosité variable
  • Largeurs de coupe extrêmement réduites, même avec une grande hauteur de coupe (400 mm)
  • Production d’ouvertures à arêtes vives

Grâce à diverses spécifications de machines, nous offrons d’énormes possibilités en matière d’électro-érosion à fil. Notre parc de machines comprend des machines à grande vitesse ainsi que des machines de haute précision, avec lesquelles nous atteignons des tolérances de +/- 3 μm sur une hauteur de coupe de 95 mm.

Illustration cinématographique

Ce rouleau à poils pour un fabricant de pièces en caoutchouc est un exemple d’érosion créative par fil. Jusqu’alors, les fines cavités pointues ne pouvaient être produites de manière satisfaisante avec toutes les méthodes disponibles. Là aussi, nous avons trouvé une solution créative.